Investir dans un studio à Paris
5/5 - (6 votes)

A Paris, près de 55% des biens immobiliers sont des studios ou des 2 pièces. Les investisseurs sont attirés par les petites surfaces car elles sont moins chères au mètre carré que des grandes surfaces, bien plus rares à Paris, mais également pour la facilité à trouver des locataires. Les studios et les deux pièces permettent un retour sur investissement qui varie entre 2.4% et 4%, ce qui situe cet investissement dans la moyenne des rendements de l’immobilier locatif à Paris (avec 3.5%), alors faut-il investir dans un studio à Paris ?

 

La différence entre un studio et un T1

Vous vous êtes sûrement déjà posé la question, quelle différence y a-t-il entre un studio et un T1 ? eh bien les 2 sont des studios, c’est-à-dire qu’ils présentent une pièce principale unique, ainsi qu’une salle de bain ou une salle d’eau fermée, mais contrairement au studio qui lui a une cuisine ouverte sur la pièce principale, souvent une petite cuisine (appelée kitchenette), le T1 possède une cuisine dans une pièce dédiée et fermée. Il s’agit bien dans les 2 cas d’un studio, car il n’y a qu’une chambre à vivre, la principale, mais pour bien différencier ces 2 biens, chacun à son nom, et à présent vous savez les reconnaitre.

 

Zoom sur les studios à Paris

Les studios représentent à eux seuls 32% des biens immobiliers sur Paris, et bien que les loyers soient les plus chers et leur superficie les plus petites de France, l’investissement locatif de studios sur Paris ne faiblit pas. En effet, La moyenne des loyers parisiens pour un studio est de 890€. A Nice, ville qui présente les loyers les plus chers de France juste après Paris, la moyenne est de 570€ , louer un studio à Paris est donc 36% plus cher qu’à Nice, et ce n’est pas tout, car cette différence de prix loyer s’accompagne en plus d’un écart considérable de la superficie. A Paris, un studio au prix moyen de 870€ fait 12m² alors qu’à Nice, pour 550€, il fera 21m², soit près du double. Si l’on compare avec Brest ou Saint-Etienne, les (grandes) villes qui présentent les loyers les moins chers de France, louer sur Paris revient à près de 3 fois plus cher pour une superficie 4 fois plus petite. Lorsque l’on a dit cela, nous n’avons pas tout dit, car Paris reste Paris, et les studios libres à Paris restent des denrées rares et des investissements locatifs rentables.

Studio Paris

Investir dans l’immobilier à Paris

Le marché très tendu de la capitale, avec une offre de biens disponibles toujours bien en deçà d’une demande qui ne cesse de croitre, en fait un marché très rentable. On estime en effet à 5.8% la hausse moyenne annuelle des tarifs immobiliers à Paris, il est donc intéressant même sur du court moyen terme d’investir dans la Pierre Parisienne.

Bien entendu, chaque quartier de la capitale voire chaque arrondissement apportera des réponses différentes en matière de locataires. Certains quartiers attireront des familles à revenus plutôt modestes, d’autres des cadres installés, et le 14ème arrondissement reste l’endroit rêvé pour investir dans un studio ou un T1 à Paris car le nombre d’étudiants est très important en partie grâce à la cité internationale universitaire de Paris qui propose certes 5.800 logements, mais accueille chaque année plus de 12.000 étudiants…, plus de la moitié devant trouver un logement.

Pour d’autres raisons, plus noctambules, le Marais ou encore le quartier Latin sont également très prisés des étudiants. En réalité, quel que soit le quartier où vous décidez acheter un studio à Paris, vous trouverez des locataires, et la loi Alur qui encadre les loyers sur les grandes villes telles que Paris, viendra restreindre votre rentabilité, mais la valeur mobilière de votre bien continuera de croitre. La demande est tellement tendue, que nombre d’entre eux se tournent aujourd’hui vers des surfaces plus vastes, et donc plus chères, en rognant sur leur intimité et en optant des colocations.

 

Investissement immobilier et défiscalisation

Que vous décidiez d’acheter un studio ou un T1 sur Paris, à des fins d’investissement locatif ou que ce soit pour loger votre enfant qui démarre des études dans la capitale, vous n’investirez pas à fonds perdus, et serez toujours sûrs de récupérer votre mise, majorée d’une hausse. Prenez également en considération les mesures fiscales qui entourent l’achat de biens immobiliers, en l’occurrence la loi Pinel qui vous permet de réduire jusqu’à 63.000€ votre base imposable (ce montant étant lié au montant de votre investissement), dans le cas d’un achat locatif. Cerise sur le gâteau, la loi Pinel permet, et c’est la raison pour laquelle nous la citons ici, de bénéficier de la réduction d’impôt même si vous louez le bien à votre enfant. C’est donc une situation de trio gagnant où d’une part vous investissez dans l’immobilier à Paris en enrichissant votre patrimoine immobilier, d’autre part, vous faites des économies en réduisant de façon conséquente votre impôt, et enfin, vous économisez sur les loyers que ‘votre’ étudiant aurait dû payer.

 

Interrogez-vous sur un tel investissement ou interrogez-nous, nous saurons vous guider et vous conseiller.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.